Expert SCI

Prêt immobilier pour SCI familiale : principe et simulation

pret SCI

Acheter un bien immobilier, beaucoup de gens en rêvent, mais ce n’est pourtant pas à la portée de tous. Le manque d’argent pour un apport est souvent la cause. Or, c’est un critère important pour certaines banques. L’union fait la force. Est-ce que ce dicton est également valable pour l’achat immobilier ?

SCI familiale : quels sont les avantages à passer par ce statut pour votre prêt immobilier ?

Si vous ne savez pas exactement ce qu’est une SCI, en voici une sommaire définition. La SCI est un moyen qui permet d’acheter un ou des biens immobiliers. Pour cela, des personnes ayant un lien de parenté (parents, sœur) ou d’alliance, unissent leurs capitaux. Si ces derniers ne sont pas assez importants, il est alors possible de passer par un emprunt bancaire.

Les risques étant mutualisés au niveau du remboursement du prêt, les banques ont tendance à apprécier les SCI. En effet, il leur serait possible de se retourner vers l’un ou l’autre des associés (les personnes qui constituent la SCI), si la société n’était pas en capacité d’honorer les mensualités demandées.

Il est évident que plus le nombre d’associés est important, plus on peut estimer que la capacité d’emprunt l’est également. C’est un des facteurs que va regarder la banque.

SCI familiale : ce que la banque va regarder :

La capacité d’emprunt ne se limite pourtant pas à la Société Civile Immobilière en tant que telle. Ce sont tous les membres qui la composent qui vont faire l’objet d’une étude personnalisée.

Il est en effet important que la banque s’assure de pouvoir être remboursée, si la Société en tant qu’entité n’en a pas les possibilités, comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent. Chaque personne est donc responsable des dettes à titre personnel. C’est un facteur à considérer avant de s’engager.

Il est important de noter qu’une SCI, même si elle est composée de particuliers, ne jouit pas de ce statut. Il sera donc impossible de demander un prêt qui serait en lien avec un PEL (Plan d’Epargne Logement) ou encore un PTZ (Prêt à Taux Zéro)

Prêt immobilier en SCI familiale : quelles charges peut-on déduire ?

Sauf exception, une SCI a le régime fiscal de l’impôt sur le revenu. Si la SCI a pour but d’acheter, d’entretenir ou d’améliorer un bien immobilier (maison ou appartement), les intérêts des emprunts pourront être déduits de l’IR. Il s’agit, bien entendu, des intérêts qui auront été payés pendant la période d’imposition donnée.

Si vous avez des doutes quant à la constitution d’une SCI et sur l’emprunt bancaire qui pourrait y être lié, il est préférable de solliciter les conseils d’un professionnel.

Dans ce cadre, un notaire ou même un courtier en crédit immobilier peut être un excellent interlocuteur. Car qu’il s’agisse d’un bien acheté par un particulier ou par une SCI, il est important de trouver la meilleure offre parmi toutes celles qui sont présentes sur le marché. Vous pouvez aussi effectuer ce comparatif, grâce à un outil dédié sur Internet.